Les Temps de la Fin

Jérusalem, Capitale D’Israël!

Le 7 octobre, Donald Trump avait indiqué que, contrairement à l’une de ses promesses de campagne, l’ambassade américaine en Israël ne serait pas déménagée de Tel-Aviv à Jérusalem avant de tenter de relancer le processus de paix israélo-palestinien.

« Je veux donner sa chance » à ce processus « avant de penser à déménager l’ambassade à Jérusalem », avait déclaré Donald Trump lors d’une émission télévisée. « Nous prendrons une décision dans un avenir pas trop éloigné« , avait-il précisé.

Par ailleurs,La chaîne israélienne Hadashot (anciennement Channel 2) avait rapporté il y’a quelques jours que, pour le gouvernement israélien, il était « hautement probable » que le président Trump déclare dans les prochains jours la reconnaissance de Jérusalem comme capitale officielle (d’Israël) et annonce « le début des préparatifs en vue du transfert de l’ambassade », citant des sources au sein de l’appareil d’État.

Une journaliste sur la même chaîne sur Twitter ajoute ce qui suit « Trump ne veut pas signer le décret de renoncement et subit la forte pression des Évangéliques, il n’attend donc pas le plan  diplomatique »

Serait-ce donc  l’émanation un complot diplomatique?

Quel est le contexte ?

Le statut de Jérusalem est l’une des questions les plus épineuses à régler pour espérer mettre fin au conflit israélo-palestinien.

Le plan de partage de la Palestine, approuvé par l’ONU en 1947, prévoyait la partition de la Palestine, alors sous mandat britannique, en trois entités: un État juif, un État arabe, Jérusalem étant placé sous contrôle international. Ce plan a été accepté par les dirigeants sionistes mais rejeté par les leaders arabes.

Suite au départ des Britanniques et à la première guerre israélo-arabe, l’Etat d’Israël est créé en 1948, et fait de Jérusalem-ouest sa capitale en 1949, la partie orientale de la ville restant sous contrôle de la Jordanie.

Israël s’empare de Jérusalem-Est au cours de la guerre des Six Jours en 1967 et l’annexe. Les juifs considèrent tout Jérusalem comme leur capitale historique depuis plus de 3000 ans.

L’annexion n’est pas reconnue par la communauté internationale qui considère Jérusalem-Est comme occupée.

Les Palestiniens, qui représentent environ un tiers de la population de la ville, revendiquent Jérusalem-Est comme la capitale de l’Etat auquel ils aspirent. La querelle a une dimension religieuse: la Vieille ville, à Jérusalem-Est, abrite des lieux saints du christianisme, de l’islam et du judaïsme.

Quel est l’enjeu ?

La communauté internationale n’ayant pas reconnu la souveraineté israélienne sur Jérusalem, les ambassades sont installées à Tel-Aviv.

Le transfert de l’ambassade américaine serait interprété comme l’acceptation des revendications israéliennes et le rejet des palestiniennes.

En 1995, le Congrès américain a adopté le Jérusalem Embassy Act appelant les États-Unis à déménager l’ambassade.

«La ville de Jérusalem est depuis 1950 la capitale de l’Etat d’Israël», dit le texte. La loi est contraignante pour le gouvernement américain. Mais une clause permet aux présidents de repousser son application pour six mois en vertu «d’intérêts de sécurité nationale».

Que se passerai-t-il s’il ne signait pas ?

L’ambassade ne déménagera pas immédiatement. Mais l’effet se fera rapidement sentir. Aux termes de la loi de 1995, les budgets futurs du Département d’Etat pour l’acquisition et l’entretien des bâtiments à l’étranger subirait une coupe de 50% aussi longtemps que l’ambassade resterait à Tel-Aviv.

Les Palestiniens et les dirigeants arabes auraient  mis en garde Donald Trump contre le risque d’une explosion de violence en cas de déménagement.

En revanche, Eugène Kontorovich, professeur de droit à la Northwestern University aux Etats-Unis et partisane du déménagement, souligne qu’en tenant sa promesse électorale, Donald Trump «consoliderait sa base et renforcerait le soutien des congressistes républicains».

Constat

Dès l’annonce de la reconnaissance de Jérusalem comme Capital d’Israel par Donald Trump, il eu un grand bouleversement et malaise dans le monde. Plusieurs déclarations de menace ou de contestations  furent à la une. Menaces et contestations envers Donald Trump, et aussi colère sur ISRAEL.

Le 06/12/2017, le président Français Emmanuel Macron, n’est pas resté en marge de tout ce tumulte. Et, à lancé un message très évocateur:

« Le Président des États-Unis a pris la décision de reconnaitre unilatéralement Jérusalem comme capitale d’Israël et donc de transférer  l’Ambassade Américain à Jérusalem. C’est une décision regrettable, que la France n’approuve pas et qui contrevient  au droit International et aux résolutions du conseil de sécurité et de l’ONU. J’avais fait part de cette position de manière très claire au président Trump, lorsque nous avions échangé ensemble il y’a 2 jours. Le statut de Jérusalem est une question de sécurité Internationale, qui  concerne toute la communauté International.

J’appelle au calme, à l’apaisement et à la responsabilité de tous.

La France est prête avec ses partenaires, à prendre toutes les initiatives utile en ce sens.

Emmanuel Macron.

Vous aurez compris qu’à l’instar du Président Français, plusieurs chefs d’état sont de cet avis. Emmanuel Macron se définit réellement comme un porte-voix de plusieurs états, manifestant son mécontentement et défendant la légitimé du conseil de Sécurité et de l’ONU.

Dans un prochain article, nous parlerons du rôle et des enjeux de l’ONU, à la formation du Gouvernement Mondial de l’Antéchrist.

Maintenant, quel est selon les Écritures, la portée prophétique de toutes ces choses.

« En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples ; Tous ceux qui la soulèveront seront meurtris ; Et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle. » (Zacharie 12:3).

Sans aucun doute, nous y sommes. Dans les jours à venir, ne soyons pas surpris de voire toutes les nations se liguer contre Israël car le Seigneur a tout dit dans sa parole. N’est ce pas incroyable?

La Bible déclare qu’à la fin des temps, le monde luttera et combattra pour la « cité du grand roi », Jérusalem.  Damas, également, figure en bonne place dans les prophéties des derniers jours.

Alors qu’Israël s’approche de son 70e anniversaire en tant que nation rassemblée, les tensions avec toutes les nations mentionnées dans la Bible qui seront les principaux acteurs font exactement ce que la Bible dit qu’elles feront.

Autre remarque: Les 70 ans, ont-ils sous une autre portée un lien avec le verset de Jérémie  29?

« Car voici ce que déclare l’éternel: C’est seulement au bout des soixante-dix années allouées à Babylone que j’interviendrai en votre faveur pour accomplir la promesse que  je vous ai faite de vous faire revenir dans ce pays. » Jérémie 29:11

« Soyez sur vos gardes: je vous ai tout annoncé d’avance ». Marc 13:23

les tensions avec toutes les nations mentionnées dans la Bible qui seront les principaux acteurs font exactement ce que la Bible dit qu’elles feront.  Voir toute cette guerre et ce conflit peut être bouleversant, mais, voir que la Bible reste vraie et précise des milliers d’années après que les prophéties ont été faites est une chose merveilleusement réconfortante à voir.

Demeurez bénis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *