Enseignements

Comprendre ce qu’est la Grâce de Dieu

La Nouvelle Alliance dont l’Évangile fait écho, à pour essence, la manifestation, l’activation et la publication de la grâce de Dieu en et par Jésus-Christ.

« …IL m’a envoyé pour publier une année de Grâce du Seigneur ». Luc 4:19

La Bonne Nouvelle du Royaume, parce qu’il véhicule le message unique de la Grâce  de Dieu, ultime dispositif divin pour notre Salut, reste un des sujets les moins compris de la Bible. A cette fin, nous envisageons examiner les différentes connotations de l’emploi du mot « grâce » dans la Bible. Ainsi, nous appréhenderons la Grâce de Dieu sous ses différents aspects.

1.LE MOT « GRÂCE » AU SENS PHYSIQUE. 

Dans la bible le mot « grâce » peut avoir le sens d’attrait, de charme, de beauté, d’élégance, de joliesse… Dans ce sens, la Bible fait remarquer que  la grâce peut être  source  de désillusion.

« La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine… ». Proverbes 31:30a.

2. LE MOT « GRÂCE » EN TANT QUE DISPOSITION MORALE OU ETAT D’ESPRIT.

Sur le plan moral, le mot « grâce » se réfère  à la bienveillance et à la faveur qu’on accorde à autrui ou dont quelqu’un peut se prévaloir de la  part de Dieu ou de notre part.

« Je ferai même  trouvé grâce à ce peuple  aux yeux des Égyptiens , et quand vous  partirez, vous ne partirez pas à vide ». Exode 3:21.

Dans chacune de ses épîtres , Paul, l’apôtre de la grâce évoque la grâce soit comme formule de salutation, soit comme formule de bénédiction.

« A tous ceux qui, à Rome, sont bien-aimés de Dieu, appelés à être saints: que la grâce et la paix vous soient donnés de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ! ». Romains 1:7 . Lire aussi (1 corinthien 1:3; Galates 1:13; Éphésiens 1:2; Éphésiens 6:24; thessaloniciens 1:2).

Dans les expressions  comme « rendre grâce » et « actions de grâce », le mot grâce a la sens de reconnaissance. Le verset suivant nous l’illustre davantage.

« IL fit asseoir la foule  sur l’herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces ». Mathieu 14:19. Ici, le Seigneur fit une prière de reconnaissance, d’où l’expression rendit grâces.

« IL tomba sur sa face aux pieds de Jésus, et rendit grâces. C’était  un samaritain ». Luc 17:16.

La  compréhension de la grâce  en tant que disposition morale, nous prépare à mieux comprendre ce qu’est la Grâce de Dieu.

3. LA GRACE DIVINE COMME SOURCE ET MOYEN DE SALUT.

« Car c’est par la grâce  que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est un don de Dieu. » Éphésiens 2:8. Lire aussi Tite 2:11.

La Grâce divine comme source et moyen de salut, est l’ensemble des dispositions  concrètes, puissantes et efficaces motivées  par l’Amour de Dieu, que Dieu  a mises  sur pied pour rendre le Salut Possible. Cette GRÂCE, initiative exclusive de Dieu, est la seule et unique réponse valable à l’incapacité notoire de  l’homme à se sauver lui-même du péché, de la malédiction et de la condamnation  éternelle. C’est la solution la  plus appropriée aux problèmes que pose le péché.

La Grâce en tant que  source de Salut, consiste  dans le déploiement de la sagesse et de l’Amour de Dieu, pour la libération complète de l’homme par apport au péché et à ses conséquences. C’est ce que  Romains 1:16 nous enseigne. La possibilité  du salut réside uniquement dans LA GRÂCE DE DIEU.

« C’est par la grâce de Dieu que nous croyons être sauvés, de la même manière qu’eux » Actes 15:11.

« …et ils sont gratuitement  justifiés par sa grâce, par le moyen  de  la rédemption qui est en Jésus-Christ! ».

4.DÉFINITION GÉNÉRALE DE LA « GRÂCE DE DIEU ».

De façon générale, il faut noter que la « Grâce de Dieu  » c’est l’ensemble des dispositions bienveillantes et favorables de Dieu à l’égard des humains; c’est une manière d’agir et de traiter avec les hommes, qui est inspirée essentiellement et fondamentalement par Son amour insondable.

Cette manière d’agir et de traiter avec les hommes, caractérise une nouvelle dispensation appelée :DISPENSATION DE LA GRACE, évoquée en Luc 4:19, comme une ANNÉE DE GRÂCE.

Cette nouvelle ère diffère de l’ère de la LOI. L’âge de LA GRÂCE fut introduit par Jésus; tandis que l’âge de la LOI par Moise. Les deux systèmes s’excluent dans une certaine mesure.

Considérons les contrastes  suivants:

La loi dit :Fais ceci et tu vivras; la grâce dit : vis en Jésus et tu feras.

-La loi dit: le salaire du péché c’est la mort; la grâce dit:le don gratuit de Dieu c’est la vie éternelle.

La loi dit: Si; la grâce dit : C’est pourquoi.

-La loi fait des bénédictions, le fruit de l’obéissance; la grâce fait de l’obéissance, le fruit des bénédictions.

La loi place le repos à la fin de la semence; la grâce le place au tout début.

La loi impose un service involontaire; la grâce obtient la serviabilité d’un fils libre.

-Là où la loi condamne, la grâce pardonne, rétablit et restaure.

-Quand la loi dit: lapidez là; la grâce dit: Va et ne pèche plus.

La loi récompense celui ou celle qui fait; la grâce bénit celui ou celle qui croit.

La loi exige et attend; tandis que la grâce, exhorte et accomplit.

Enfin, sous la loi, le salut est une récompense, un salaire, un mérite; sous la grâce de Dieu, le salut est un don. Voire les paraboles et autres illustrations de ces contrastes(Jean8:1-11; Luc 9: 1-10; Luc 15: 1-32).

5.DÉFINITION PRATIQUE ET APPROFONDIE DE LA GRÂCE DE DIEU

La Grâce de Dieu, n’est autre que Dieu lui-même, manifestant Son amour, Sa bonté, Sa compassion, Sa sagesse, Sa puissance,…, pour accomplir en l’homme, ce que l’homme ne serait jamais  capable de faire par lui-même.

« Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux« . Actes 4:33.

« Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte… » corinthiens 3:10″.

Ainsi, tout croyant doit comprendre que la grâce de Dieu n’est rien d’autres que l’amour, la bonté, la compassion, la sagesse de Dieu en action.

Ayant compris cela, nous allons à présent considérer l’objet, le prix, le statut et le véhicule de la grâce.

6. L’OBJET OU LA FINALITÉ DE LA GRÂCE

De façon générale, la manifestation de la grâce de Dieu, vise le bonheur et l’épanouissement de l’homme(Lire Mathieu 5:45; Exode 33:19). Dans sa grâce, Dieu nous accorde des bénédictions diverses et variées.

Cependant, le but ultime de la grâce de Dieu, c’est le salut de l’homme et l’accomplissement parfait de Son plan sur la terre(Jean 1:17; 10:9-11).

7. LE PRIX DE LA GRACE DE DIEU

La grâce de Dieu n’est gratuite pour nous que parce qu’elle a fait l’objet d’une subvention ou contribution divine. La grâce a coûté cher  à Dieu. La mort de christ, Ses souffrances, Son extrême humiliation et abaissement, Son sang versé,… tel est le coût de la grâce de Dieu(1 pierre1:18-19; Romains 3 :23-25). Pour pouvoir manifester la grâce de Dieu sur terre, Christ a dû souffrir d’une souffrance sans  nom, une souffrance indescriptible.

8. VÉHICULE DE LA GRÂCE DE DIEU

Nous entendons par « véhicule », l’instrument par excellence de la  Grâce divine. La Parole de Dieu enseigne clairement que  la Grâce vient à nous par la personne du Seigneur Jésus.Il en est la manifestation, c’est aussi pour cette raison qu’il est habilité  à l’inaugurer, à la proclamer.

                                                                   Que Dieu vous bénisse!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *