Enseignements

La Pâque: Son Institution, Son Sens Spirituel et Prophétique

La Pâque est une institution majeure, de première importance.

En effet, c’est en la Pâque, que Dieu offrit à Israël et à toute l’humanité; au-delà du fait historique, c’est à dire commémoratif, une présentation prophétique de Christ et de son œuvre rédemptrice; comme unique fondement de toutes les réalisations divines en faveur de l’humanité, conformément à son plan rédempteur.

Pour mieux saisir tout cela, nous allons examiner les points suivants :

  • L’ historique, l’institution et les prescriptions rituelles de la Pâque
  • Le Sens Prophétique de la Pâque et son accomplissement
  • Son application spirituelle aujourd’hui.
1.HISTORIQUE, INSTITUTION ET PRESCRIPTIONS RITUELLES DE LA PÂQUE

Exode 12:1-14; 21-36; Lévitiques 23:4-5)

Quand le moment vint pour la délivrance du peuple d’Israël « la maison de servitude »,Dieu donna à Moise des instructions précises concernant le moyen ultime de délivrance( Voir Exode 12:1-14). Cette nuit là, Dieu frappa l’Egypte  d’un jugement terrible. L’Éternel fit mourir tous leurs premiers nés, y compris ceux des animaux, alors que tous les premiers nés des enfants d’Israël furent épargnés à cause  du sang appliqué sur les portes (v12-13); d’où le sens du mot « Pâque » qui veut dire « Passer par dessus ».

Ce mois devint le premier de tous les mois, c’est à dire le point de départ d’un nouveau commencement.

2. LE SENS PROPHÉTIQUE DE  LA PÂQUE

-Par l’institution de la Pâque, Dieu annonçait qu’il préparait pour l’humanité, la possibilité d’un nouveau  commencement: la Nouvelle Naissance, l’avènement d’une Nouvelle création.

-Une similitude prophétique est à souligner entre les 400 ans d’esclavage en Egypte, les 4000 ans de souffrances et d’attente d’un Sauveur qui délivrerait l’humanité de l’esclavage du péché et les 4 jours au  cours desquels l’agneau Pascal était gardé en vue de  l’immolation.

-Le sang de l’agneau était appliqué de trois manières, une allusion claire à l’implication de toute la trinité divine et de Salut tri-dimensionnel de l’être humain, salut de l’esprit de l’âme et du corps.

« Prenez donc garde à vous-même, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l’Eglise du Seigneur,acquisepar son propre sang ». Actes 20:28.

« Car là où il y’a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée….voilà pourquoi c’est avec du sang que même la première alliance fut inaugurée. » Hébreux 9:17-18.

-La chair de l’agneau devait être mangée mais pas ses os.

« on ne la mangera que dans la maison; vous n’emporterez point de chair hors de la maison, et vous ne briserez aucun os ». Psaumes 34:21

Ici, Parlons de Christ, le Psalmiste  David prophétisa un pan de  l’œuvre rédemptrice qu’accomplirait Christ, et évoqua le fait qu’aucun de ses os se briseraient.  Cette prophétie eu son accomplissement à la croix de Golgotha.

« S’étant approchés de Jésus, et le voyant déjà mort, ils ne lui rompirent pas les jambes;… Ces choses sont arrivées afin que l’écriture fut accomplie: Aucun  de ses os ne sera brisé. » Jean 19:33; 36.

Les herbes amères (Maror) de l’esclavage et de la souffrance du peuple hébreu, qui devient la rédemption obtenue par l’amertume, la souffrance et la mort du fils de Dieu sur la croix.

3.L’ APPLICATION OU LA VALEUR SPIRITUELLE DE LA PÂQUE POUR NOUS AUJOURD’HUI.

De même qu’il fut impossible pour Israël d’être libre de l’esclavage et du joug pharaonique avant d’avoir expérimenté la Pâque, de même nous ne connaîtrons notre délivrance qu’en nous appropriant par la foi, les faits de la première pâque , réalisés ou accomplis en Christ, l’agneau sans défaut, lors de Sa mort rédemptrice à la croix.

« Le lendemain, il vit Jésus venant  à lui, et il dit : Voici l’agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde ». Jean 1:29.

« Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantit celui qui a la puissance de la mort, c’est à dire le diable,… » Hébreux 2:14.

« Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation. » Apocalypse 5:9-10.

Les bénéfices que nous pouvons tirer de la Pâque:

a).Parce qu’il y’a eu pâque, tous ceux qui se réfugient derrière la porte badigeonnée de sang, par l’expérience de la Nouvelle Naissance, seront à l’abris du jugement de Dieu.

« Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. Romains 8:1 . »

b).A la croix, Dieu a changé le calendrier de notre histoire personnelle. Notre rédemption a eu lieu; nous sommes  sortis de l’esclavage égyptien. Plus de temps avec l’Égypte, le monde et ses plaisirs coupables. Nous passons des ténèbres à la lumière.  Ainsi, nous devons nous revêtir de nos habits de  pèlerins et ceindre nos reins pour répondre à son appel.

Nous ne pouvons parler de Pâque sans expliciter les deux événements inédits qui ont marqués cette pâques : La mort et la résurrection du Seigneur Jésus

4.PARLONS DE LA PUISSANCE DE LA MORT ET DE LA RÉSURRECTION DU SEIGNEUR JÉSUS. 
a). LA PUISSANCE DE LA MORT DE CHRIST.

 

Pour comprendre ce concept, on doit d’abord comprendre  la signification de  la croix. D’une façon étonnante, la croix est aussi bien un symbole de souffrance intense qu’une puissante image de victoire dynamique.

Que signifie la mort de Jésus-Christ pour ceux qui voudraient croire en Lui et le suivre?

Premièrement, la mort de Christ fut une rançon pour nos péchés. Le mot rançon signifie « le prix payer pour délivrer une chose  ou une personne ». De Christ, la Bible dit: « c’est ainsi que le fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs. »(Mathieu 20:28). Au Galates, Paul écrivit: « Christ nous a rachetés de la malédiction de la Loi, étant devenu malédiction pour nous, car il est écrit: « Maudit est quiconque est pendu au bois. » Le mot « racheter  » utilisé  ici signifie « servir de rançon ».

Deuxièmement, la mort de Christ était une propitiation pour nos péchés. Le mot Propitiation en Hébreux, vient d’une racine qui signifie « couvrir » et « expier » et il se rapporte au sang de  Christ versé pour couvrir nos péchés, il les purifie. Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion , et le sang de Jésus son Fils  nous purifie de tout péché »(1 Jean 1:7).

Plus loin dans l’épître  de Jean nous lisons: « Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du père, Jésus-Christ le juste. IL est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres mais aussi pour ceux du monde entier. » 1 Jean 2:1-2.

Ce sujet est aussi abordé dans l’Épître de Paul aux Romains: « C’est Lui que Dieu a destiné, par son sang, à être  pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer Sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant , au temps de Sa patience. » Romains 3:25

On peut bien appeler la propitiation l’ « anti culpabilité ». Lorsque Dieu regarde notre péché, Il voit en vérité le sang de Jésus-Christ. Et puisque le sang de Jésus-Christ couvre et lave tous nos péchés, ils sont parfaitement et absolument pardonnés.

Troisièmement, la mort de Christ amena une réconciliation totale. Le mot réconciliation signifie « guérison d’un schisme ou d’une séparation entre deux personnes ».

La Bible dit: « Car Dieu étant en Christ, réconciliant le monde avec lui-même...et il a mis en nous la parole de réconciliation. » 2 Corinthiens 5:19.

« Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de Son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. » Romains 5:10.

Pour terminer, la mort de Jésus-Christ servit de Substitution à notre péché. La substitution, selon le dictionnaire a lieu quand « une chose ou une personne prend la place d’une autre ». Quand Christ mourut sur la Croix, il prit notre place. Notre péché est tel qu’il exige notre mort, Christ, cependant, prit notre place. Peut-être que l’exemple biblique le plus frappant de cette vérité est la libération du criminel notoire que fut Barrabas, lui qui méritait la mort, comparé au jugement injuste rendu envers Jésus-Christ. La coutume permettait la libération d’un seul prisonnier. C’est ainsi que Barrabas fut libéré parce que Jésus prit Sa place.

Dans la première épître de Pierre cet acte est décrit ainsi :« …Lui(Jésus) qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions par la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. » 1 Pierre 2:24

b.) LA PUISSANCE DE LA RÉSURRECTION DE CHRIST

 

 

Bien qu’il soit essentiel de comprendre la vie et la mort de Christ du point de vue théologique, c’est, cependant, dans sa résurrection que nous pouvons découvrir la véritable différence entre le christianisme et toute autre religion ou philosophie. Aucune autre foi ne revendique que son fondateur ressuscita des morts et qu’il vit à la droite du Créateur universel, avec l’intention de ressusciter, un jour, tous ses disciples.

Parlant de la réalité de la résurrection  de Christ, Wilbur M.Smith écrivit, dans un livre remarquable: « C’était ce même Jésus, le Christ, qui, parmi beaucoup  d’autres choses remarquables, dit et répéta ce qui, venant de quelqu’un d’autre, l’aurait fait qualifier d’égoïste outrancier ou de fou dangereux déséquilibré. Le fait que Jésus dit qu’il allait à Jérusalem pour mourir n’est pas si remarquable, bien que d’avoir donné tous les détails sur cette mort, des semaines et même des mois à l’avance, est en lui-même un phénomène prophétique. Mais à moins qu’il ne soit sûr de sa résurrection, lorsqu’il déclara qu’il ressusciterait des morts le troisième jour après sa crucifixion, il dit alors, ainsi, quelque chose que seul un  insensé aurait osé dire, car ses disciples auraient pu cesser de le suivre. »

La résurrection du Christ est essentielle pour le croyant, et cela pour plusieurs raisons.

Premièrement, la résurrection de Christ nous assure que Dieu  accepta le sacrifice de Christ. Le fait que Jésus-Christ soit vivant du tombeau est la meilleure évidence que Dieu accepta le sacrifice de son Fils unique.

Deuxièmement, la résurrection du Christ nous assure d’avoir un intercesseur dans le ciel. La Parole de Dieu pose ces questions:

« Qui accusera les élus de Dieu? C’est Dieu  qui justifie! Qui les condamnera? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous! » Romains 8:33-34.

« C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. » Hébreux 7:35.

Troisièmement, la résurrection  de Christ nous assure d’avoir en lui une source illimitée de Puissance. En effet, la Bible  représente la résurrection de Jésus-Christ comme le réservoir de la Puissance de Dieu du croyant. Paul écrivit, disant qu’il priait afin qu’:..<IL illumine  les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez…quelle est  envers nous, l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force. Il l’a déployée en Christ en le ressuscitant des morts>.Éphésiens 1:18-20.

Ainsi, la même Puissance de vie qui se manifesta dans la résurrection de Jésus-Christ, est celle qui nous permet  de vivre une vie triomphante.

Finalement, mais pas moins important la résurrection de Jésus-Christ nous assure de notre  propre résurrection.

« Car si nous  croyons  que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. » 1 Thessaloniciens 4:14. Comme le dit si succinctement  Christ lui-même :<car je vis et vous vivrez aussi>. Jean 14:19.

C’est cela PAQUE.

La Pâque juive était l’ombre de la vraie Pâque, CHRIST.

Pour nous, croyants de la Nouvelle Alliance, Christ est notre pâque.

« Faîtes disparaître  le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ , notre Pâque, a été immolé. » 1Corinthiens 5:7

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « La Pâque: Son Institution, Son Sens Spirituel et Prophétique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *