Enseignements

La langue, comme un feu.

Quelques illustrations pour mieux comprendre l’importance et le pouvoir de la langue.

Si nous mettons le mors dans la bouche des chevaux pour qu’ils nous obéissent, nous dirigeons aussi leur corps tout entier. De même, la langue est un petit membre, et elle se vante de grandes choses. Voici, comme un petit feu peut embraser une grande forêt! Voici, même les navires, qui sont si grands et que poussent des vents impétueux, sont dirigés par un très petit gouvernail, au gré du pilote. La langue aussi est un feu; c’est le monde de l’iniquité. La langue est placée parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la vie, étant elle-même enflammée par la géhenne. ‘

Jacques 3:3-6

Ici, Jacques fait appel à plusieurs illustrations pour montrer l’importance et le pouvoir  de la langue:

-La langue comparée au mors dans la bouche du cheval, est un petit élément et cependant, par son moyen, tous les mouvements du cheval sont contrôlés par le cavalier.

Il en est ainsi de la langue. Par elle, on peut diriger une vie entière soit en bien soit en mal.

-La deuxième image est celle d’un gouvernail, dispositif qui, situé à l’arrière des navires, permet de les diriger. Par exemple, le Queen Elizabeth qui pesait au total 8360073 tonnes était dirigé par un gouvernail qui ne faisait que 0,2% de son poids; c’est à dire 140 tonnes. Il semble incroyable qu’un homme puisse contrôler un vaisseau si gigantesque avec un appareil relativement si petit.

Par voie de conséquence, la petite taille de notre langue ne doit pas nous pousser à sous estimer son pouvoir sur notre vie entière.

-Les deux premières illustrations nous ont permis de comprendre le pouvoir de la langue. Mais, la troisième image dont jacques se sert est plus révélatrice du pouvoir destructeur de la langue pour quiconque en fait mauvais usage.

Jacques assimile la langue à un feu. L’une des plus grandes catastrophes de l’histoire fut l’incendie de Chicago en 1871. Cet incendie fit 250 victimes, 100.000 sans abris et 175.000.000 de dollars de dégâts. Quelle possibilité de destruction et de dévastation peut avoir un feu!

Il en est ainsi de la langue. Ses possibilités de faire le mal ou de faire mal sont pratiquement illimitées. La langue peut souiller tout le corps, le corrompre entièrement.

Outre l’apôtre Jacques, plusieurs livres de la bible en donnent quelques illustrations.

-Dans le livre de  Psaumes, la langue est comparée à une épée. 

‘Je suis entouré | de lions, couché au milieu | de gens qui consument | des humains. Leurs dents sont des lances | et des flèches, et leur langue | est une épée acérée. ‘psaumes 57:5 

L’épée est utilisée dans les batailles comme arme d’attaque et comme arme de défense. Elle est l’arme qui blesse et qui protège. Elle est la plus légère des armes, transportable et dissuasive, tenant l’adversaire à bonne distance.

La langue peut devenir facilement une épée, capable de blesser,  tuer et détruire son prochain.

La langue est aussi comparée à un rasoir bien affilé, habile pour tromper.

 ‘Ta langue trame des projets | de destruction, c’est un rasoir bien affilé, | elle est habile pour tromper. ‘Psaumes 52:4.

Le Seigneur ne gagne rien à celui qui vit dans la tromperie. En d’autres termes, le Seigneur n’accorde pas ses grâces et ses bénédictions aux manipulateurs.

‘Éternel, délivre mon âme de la lèvre mensongère, De la langue trompeuse! Que te donne, que te rapporte Une langue trompeuse? ‘Psaumes 120:2-3 .

Tel était le désir du Psalmiste: être libéré de la langue trompeuse, reconnaissant que le Seigneur ne peut utiliser celui qui l’incarne.

-La langue est aussi comparée au dard du serpent venimeux.

‘Leur langue est acérée | tout comme celle d’un serpent, et ils sécrètent sous leurs lèvres | du venin de vipère . Psaumes 140:4.

Deux choses caractérisaient le serpent ancien dans le jardin d’Eden quand il séduisit la femme : la ruse et le mensonge.

La ruse c’est un procédé habile, mais déloyal, dont quelqu’un se sert pour obtenir ou réaliser ce qu’il désire. La substance de la ruse c’est le mensonge; car l’un ne va pas sans l’autre.

Le serpent ancien avait besoin de ces deux éléments pour atteindre ses objectifs.

Nous sommes parfois tentés à dire ce que nous appelons très communément  <des petits mensonges >. En effet, il n’existe pas de petits mensonges, ni des petits péchés. Lorsque nous devenons habiles à pratiquer des <petits mensonges> nous devenons sans contredit, des menteurs et manifestons sans le savoir la ruse comme caractère.

Nous devons veiller car le mensonge et la ruse sont entrain de gagner les cœurs surtout en ces temps de la fin. Nous devenons intéressés, hypocrites et superficiels. l’amour de l’argent ou du gain a prit la place d’un amour sincère et limpide. Même dans nos lieux de services, nous acceptons le mensonge comme charte pour le bon fonctionnement de  l’entreprise. Et sans le savoir, nous devenons fils du diable selon le verset suivant:

Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge. ‘ Jean 8:44 

Tout enfant de Dieu devrait veiller à sa langue. Suis-je obligé de mentir ? Non. Et si cela me faisait perdre mon emploi? Pas grave, car le Seigneur récompense toujours ceux qui lui sont obéissants.

‘C’est pourquoi voici ce que dit l’Éternel, le Dieu d’Israël: J’avais déclaré que ta maison et la maison de ton père marcheraient devant moi à perpétuité. Et maintenant, dit l’Éternel, loin de moi! Car j’honorerai celui qui m’honore, mais ceux qui me méprisent seront méprisés. ‘ 1 Samuel 2:30.

La repentance, est le seul recours de réconciliation Dieu.

Que Dieu vous bénisse!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *