Enseignements

7 impératifs pour mieux résister en ces temps difficiles(Suite et Fin)

5. Toucher les âmes perdues

Aujourd’hui encore, comme par le passé, la conséquence principale des entreprises du mal est de précipiter les âmes dans la perdition. Ainsi, une part importante de notre préparation à la rencontre avec Christ doit être axée sur l’évangélisation. Notre cinquième impératif pour une bonne préparation spirituelle peut être défini ainsi: je dois développer en moi une prise de conscience des âmes qui m’entourent, et qui n’ont jamais entendu parler de la puissance de Christ pour délivrer de la perdition, et pour vaincre la puissance du mal dans nos vies. Plus le temps passe, et plus nous devons être conscients de la multitude de gens qui, non seulement ont besoin de Jésus-Christ comme Sauveur, mais qui n’ont pas la moindre idée de qui Il est. Jean consigne ces paroles de Christ: «Ne dites-vous pas qu’il y a encore quatre mois jusqu’à la moisson? Voici, je vous le dis, levez les yeux et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson.» (Jean 4:35). Décrivant les événements qui précéderont Son avènement, Jésus dit: «Il faut premièrement que la bonne nouvelle soit prêchée à toutes les nations» (Marc 13:10).
Matthieu élargit ce concept. «Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin.» (Matthieu 24:14)..

6. Déclencher le réveil

Notre dernier impératif sert à nous montrer le chemin du réveil. Je dois développer un profond respect envers l’action de l’Esprit de Dieu dans l’attente d’un puissant réveil surnaturel. On pourrait maintenir, avec de réels appuis bibliques, que les âmes perdues ne peuvent se tourner vers Jésus-Christ, si l’Esprit de Dieu n’agit pas de façon dynamique à travers les églises. Seule une église renouvelée ou réveillée aura le souci d’atteindre les âmes perdues. Qu’est-ce que le réveil? C’est sûrement plus qu’une simple mission de quelques semaines, annoncée comme «un réveil» sur le tableau d’affichage de l’église et par des bannières. Le réveil est l’effusion souveraine du Saint-Esprit survenant de la façon voulue par Dieu, en son temps, d’abord sur son peuple, qui saisit alors pleinement la révélation de la sainteté de Dieu. Le réveil a comme résultat de révéler ce que Dieu pense vraiment du péché. Sous cette conviction, les hommes et les femmes ont alors l’occasion soit de se repentir de leur péché, soit d’endurcir leur cœur contre la puissance de conviction du Saint-Esprit.

Le réveil, c’est aussi Dieu qui transforme son peuple. D’un peuple apathique, égoïste et égocentrique, il suscite un peuple humble, ouvert, brisé, priant avec espoir et n’ayant qu’une passion: Dieu Lui-même et Sa gloire. Parce que toutes les bénédictions de Dieu sont transmises à l’humanité par son agent, le Saint-Esprit, il est évidemment essentiel que nous développions un profond respect pour l’action du Saint-Esprit. Paul dit aux Thessaloniciens: «N’éteignez pas l’Esprit» (1Thessaloniciens 5:19). Nous pourrions paraphraser les paroles de Paul en disant tout simplement: «N’éteignez pas un feu allumé par Dieu.» Aux croyants d’Ephèse, Paul écrivit: «N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu» (Éphésiens 4:30).

7. Aimer Christ en participant à la venue de son règne

Comment une personne peut savoir avec toute simplicité si elle est prête pour l’avènement de Christ. Au sein des églises, qui enseignent une adhésion parfois sévère à certains concepts de sainteté, il était assez fréquent que les gens, et en particulier les jeunes, se demandent s’ils sont qualifiés pour être enlevés avec l’Eglise le moment venu. Quelque peu confus et inquiet, un jeune garçon demanda à sa mère comment il pourrait acquérir la certitude d’être enlevé avec Jésus lors de l’avènement du Seigneur. Sa mère lui promit de prier à ce sujet et de lui faire savoir la réponse du Seigneur. Plus tard, elle revint avec cette idée sage et, avec tendresse, lui dit: «M